www.faune-auvergne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.faune-auvergne.org/index.php?m_id=1126&c=partner
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes à l'actu
       - 
Pinson des arbres 19-21
       - 
Pie-grièche grise 2021
       - 
Courlis cendré 2021
       - 
Chevalier guignette 2021
       - 
Goéland leucophée 2021
       - 
Sonneur à ventre jaune 2021
       - 
Rainette verte 2021
       - 
Agrion de Mercure 2021
       - 
Cordulie bronzée 2021
       - 
Frelon asiatique 2020
       - 
Xylocopa (Xylocopa) violacea 2021
       - 
Bombylius major 2021
       - 
Iberodorcadion fuliginator 2021
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas et cartes de présence
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
 
Atlas Oiseaux de France : 2021-2024
Utilisation du site
 - 
Guide d'utilisation de Faune Auvergne
 - 
L'application NaturaList
 - 
Espèces à publication limitée
 - 
Contrat Moral & déontologie
 - 
Photographie naturaliste : les bons conseils
Enquêtes et suivis
 - 
Atlas de la biodiversité
  Oiseaux
     Etudes quantitatives
       - 
DISTANCE SAMPLING
       - 
Le programme STOC
       - 
EPOC (Estimation des Populations d'Oiseaux Communs)
     Oiseaux rares et menacés d'Auvergne
       - 
Synthèse annuelle
       - 
Liste rouge (oiseaux nicheurs)
     Rapaces
       - 
Recherche & suivi des aires de rapaces forestiers et Cigogne noire (03)
       - 
le Grand-Duc d'Europe
       - 
l'Observatoire national rapaces
       - 
le Milan royal
       - 
le Busard cendré
       - 
l'Aigle botté
       - 
le Faucon pèlerin
       - 
l'Effraie des clochers
     Oiseaux d'eau
       - 
Oiseaux d'eau hivernants (Wetlands International)
       - 
Sternes pierregarin & naine
     Passereaux & corvidés
       - 
Pie-Grièche Grise
       - 
Pie-grièche à tête rousse
  "Zones blanches" à prospecter
    - 
Puy-de-Dôme
    - 
Haute-Loire
    - 
Cantal
    - 
Allier
  Mammifères
    - 
Enquête Muscardin
  Amphibiens
    - 
Bilans annuels de l’Observatoire des Amphibiens d’Auvergne
    - 
Observatoire des Amphibiens d'Auvergne
    - 
Outils de communication de l’Observatoire des Amphibiens
    - 
Opération « un dragon ! dans mon jardin ? »
 - 
Papillons
  Bromadiolone (Avis de traitement)
    - 
Carte communale
    - 
Avis Cantal
    - 
Avis Haute-Loire
    - 
Avis Puy-de-Dôme
Publications & colloques
 - 
La Journée FAUNE-AUVERGNE
 - 
Synthèse annuelle Faune-Auvergne
 - 
LE GRAND DUC de la LPO Auvergne
 - 
Le COIN DES BRANCHÉS
 - 
L'AFFUT du GMA
 - 
L'ECHO DES BROUSSAILLES de l'ORA
 - 
LE FILET GARNI du GEPA
 - 
Synthèse annuelle Orthoptères
 - 
MARGARITIFERA : Bulletin de liaison de l’atlas des Mollusques de l’Allier
Groupes de travail du réseau
 - 
COORDINATION FAUNE AUVERGNE
 - 
Comité d'Homologation Avifaune Auvergne
Documentation et identification
 - 
Doc Mammifères
 - 
Doc Reptiles (ORA)
 - 
Doc Oiseaux
 - 
Doc Amphibiens
 - 
Doc Insectes
 - 
Doc Mollusques
Les liens

Sternes pierregarin & naine

Les sternes pierregarins et naines sont les symboles de la rivière Allier et de sa dynamique fluviale. Ces joyaux de notre avifaune (inscrites sur la liste rouge régionale) nécessitent la plus grande vigilance et une attention particulière. Leurs ailes effilées, leur allure svelte et élégante, leur queue échancrée et leur vol insaisissable sont à l’origine de leur surnom «d’hirondelles de mer».

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-auvergne.org/userfiles/SUIVISTERNES/STEHIRregemortes27mai20102.jpg

En Auvergne, leur répartition est extrêmement restreinte, puisqu’elle se limite presque-exclusivement au département de l’Allier, le Puy-de-Dôme n’abritant que quelques couples. L’explication de cette distribution est simple : les sternes, étroitement liées à l’eau, se reproduisent uniquement sur des îles et grèves dénudées des grands cours d’eau. La Loire et son affluent l’Allier étant les seuls à présenter ces habitats caractéristiques, les colonies de sternes se concentrent sur ces 2 axes.

Migratrices au long cours (hivernage en Afrique de l’ouest), les 2 espèces ne reviennent cependant pas en même temps sur leur lieu de nidification. La pierregarin arrive la première, fin mars-début avril, alors que la sterne naine ne revient qu’1 mois plus tard, début mai. Une fois les couples formés arrive le temps du « grattage », c'est-à-dire la fabrication du nid. Simple dépression creusée dans les graviers ou le sable, c’est dans cette cuvette peu élaborée que 2 à 3 œufs seront pondus entre la fin mai et la mi-juin.

De par leurs exigences écologiques, les sternes sont soumises à de nombreuses menaces .Aux facteurs naturels comme les crues (destruction des œufs/et ou des poussins), la fermeture des sites (colonisation par les peupliers), ou les prédateurs (terrestres et ailés), s’ajoutent les activités humaines. L’endiguement/le recalibrage des fleuves, entravant la dynamique, empêche tout renouvellement et création d’îles. De plus, les sternes ont besoin d’une grande quiétude pour mener à bien leur cycle de reproduction. Aussi, des dérangements répétés (baigneurs à proximité de la colonie, débarquement sur les îles…) entraînent souvent l’abandon des sites de reproduction.
Ainsi, la protection des sternes en Auvergne passe avant tout par la préservation de la naturalité des systèmes fluviaux de plaine, seule architecte capable de créer ces îles, uniques biotopes de nidification des sternes. Les sites artificiels ne sont qu'un pis-aller.

Carte de répartition régionale de la sterne pierregarin en CLIQUANT ICI
, monographie atlas des oiseaux nicheurs d'auvergne ICI

Carte de répartition de la Sterne naine en CLIQUANT ICI
, monographie atlas des oiseaux nicheurs d'auvergne ICI 

BILAN DU SUIVI 2014

BILAN DU SUIVI 2015

BILAN DU SUIVI 2016

BILAN DU SUIVI 2017

BILAN DU SUIVI 2018

BILAN DU SUIVI 2019

BILAN DU SUIVI 2020


Evolutions des populations : Les courbes des deux espèces  ci-dessous se superposent remarquablement bien, en deux phases bien distinctes : Augmentation significative entre 1975 et 1996 : taux d’accroissement total de près de 300% pour la naine et 90% pour la pierregarin. Depuis 1996, les populations de sternes en Auvergne apparaissent globalement stables avec des variations annuelles importantes liées à la submersion des sites de nidification, comme en 2008 par exemple.


https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-auvergne.org/userfiles/sternes/sternes.png

Coordinateur suivi Sternes : Sylvie Lovaty


Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Auvergne – contact : faune-auvergne(arrobase)orange.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021