www.faune-auvergne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.faune-auvergne.org/index.php?m_id=1126&c=partner
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes à l'actu
       - 
Sonneur à ventre jaune 2017
       - 
Rainette verte 2017
       - 
Triton palmé 2017
       - 
Caloptéryx éclatant 2017
       - 
Aeschne bleue 2017
       - 
Castor d'Eurasie 2017
       - 
Hermine 2017
       - 
Grand Nègre des Bois 2017
       - 
Couleuvre verte et jaune 2017
       - 
Couleuvre d'Esculape 2017
       - 
Sympétrum strié 2017
       - 
Hespérie des cirses 16-17
       - 
Merle à plastron alpestre 2017
       - 
Guêpier d'Europe 2017
       - 
Chevalier guignette 2017
       - 
Petit Gravelot 2017
       - 
Hirondelle de rivage 2017
       - 
Oedicnème criard 2017
       - 
Pie-grièche à tête rousse 2017
       - 
Pie-grièche grise 2017
       - 
Vautour fauve 2017
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Frelon asiatique 13-17
       - 
Vipère péliade 16-17
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas et cartes de présence
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Guide d'utilisation de Faune Auvergne
 - 
Contrat Moral & déontologie
 - 
Saisie des données et création de lieux-dits
 - 
Espèces à publication limitée
 - 
Attributions des droits d'accès aux données cachées (Oiseaux)
Enquêtes et suivis
  "Zones blanches" à prospecter
    - 
Allier
    - 
Cantal
    - 
Haute-Loire
    - 
Puy-de-Dôme
  Oiseaux
     Etudes quantitatives
       - 
DISTANCE SAMPLING
       - 
Le programme STOC
       - 
EPOC (Estimation des Populations d'Oiseaux Communs)
     Les oiseaux rares et menacés d'Auvergne
       - 
Synthèse annuelle
       - 
Liste rouge (oiseaux nicheurs)
     Rapaces
       - 
Recherche & suivi des aires de rapaces forestiers
       - 
l'Observatoire national rapaces
       - 
le Busard cendré
       - 
le Milan royal
       - 
l'Aigle botté
       - 
le Faucon pèlerin
       - 
l'Effraie des clochers
       - 
le Grand-Duc d'Europe
       - 
les Chouettes de Tengmalm et chevêchette
     Oiseaux d'eau
       - 
Oiseaux d'eau hivernants (Wetlands International)
       - 
Sternes pierregarin & naine
       - 
la Grue cendrée
     Passereaux & corvidés
       - 
Merle à plastron 2017-2018
       - 
Pie-Grièche Grise
       - 
Pie-grièche à tête rousse
  Mammifères
    - 
Atlas des mammifères d'Auvergne
    - 
Enquête Muscardin
  Amphibiens
    - 
Bilans annuels de l’Observatoire des Amphibiens d’Auvergne
    - 
Observatoire des Amphibiens d'Auvergne
    - 
Outils de communication de l’Observatoire des Amphibiens
    - 
Opération « un dragon ! dans mon jardin ? »
  Bromadiolone (Avis de traitement)
    - 
Carte communale
    - 
Avis Cantal
    - 
Avis Haute-Loire
    - 
Avis Puy-de-Dôme
Publications & colloques
 - 
La Journée FAUNE-AUVERGNE
 - 
Synthèse annuelle Faune-Auvergne
 - 
LE GRAND DUC de la LPO Auvergne
 - 
L'AFFUT du GMA
 - 
L'ECHO DES BROUSSAILLES de l'ORA
 - 
LE FILET GARNI du GEPA
 - 
MARGARITIFERA : Bulletin de liaison de l’atlas des Mollusques de l’Allier
Groupes de travail du réseau
 - 
Conseil Scientifique de la LPO Auvergne
 - 
COORDINATION FAUNE AUVERGNE
 - 
Comité d'Homologation Avifaune Auvergne
Documentation et identification
 - 
Doc Oiseaux
 - 
Doc Reptiles (ORA)
 - 
Doc Amphibiens
 - 
Doc Insectes
 - 
Doc Mollusques
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 486
 
jeudi 12 octobre 2017
Orthoptères
Mise à jour de la clef d'identification des Orthoptéroïdes d'Auvergne

Merci à Pascal Duboc pour cette mise à jour plus complète et qui prend en compte de nouvelles espèces découvertes en Auvergne et dans le Limousin. A télécharger depuis la rubrique "Documentation et identification"/"Doc insectes".

posté par Romain Riols
 
mardi 10 octobre 2017
Oiseaux
Oiseaux : Quel mode de saisie choisir ?

Quel est le mode de saisie le plus pertinent ?

Les scientifiques et statisticiens d'une vingtaine de pays, dont les Etats-Unis, réunis à Namur il y a quelques mois, sont unanimes. Toutes les données sont intéressantes, quel que soit leur mode de collecte, mais les plus valorisables sont les données collectées par "listes complètes" au cours d'un pas de temps connu : c'est à dire celles issues de formulaires journaliers.

Pourquoi ?

Les "listes d'espèces complètes" donnent des informations sur TOUTES LES ESPECES PRESENTES (ou du moins toutes celles détectées) mais aussi sur TOUTES LES ESPECES ABSENTES (ou non détectées).

Dans le mode de saisie "espèce après espèce", il est impossible de savoir si une absence de donnée traduit une absence effective de l'oiseau ou une absence de saisie. En outre, il y a un biais important avec ce mode de collecte de données : les espèces les plus communes et les plus répandues sont moins fréquemment notées que les espèces rares ou peu fréquentes. Ainsi, sur Faune-Auvergne, les données de Milans royaux sont beaucoup plus nombreuses que celles de Moineaux domestiques, pourtant bien plus répandus et communs.

Dès lors, il devient difficile, voire impossible, de faire des études fiables sur la phénologie, la répartition, la détectabilité par unité de temps ou selon les habitats, de constituer des modèles prédictifs d'évolution, d'évaluer les fréquences, les densités et les effectifs. 

Que faire ?

Si vous avez un mode de saisie qui vous convient et répond à vos attentes, continuez à l'utiliser. Si vous souhaitez que vos observations soient plus valorisables au plan local, régional, national et européen, alors il convient de se tourner, au moins partiellement, vers la saisie par formulaires journaliers sur un pas de temps de 5 minutes au moins. Dans ce contexte, la saisie sur le terrain via NaturaList devient l'outil le plus efficace car il permet :

1) un pointage précis de chaque oiseau ou groupe d'oiseaux,

2) la réalisation d'un inventaire complet sur un site (en cochant : j'ai noté toutes les espèces).

La saisie sur ordinateur demeure possible mais implique que les observations soient toutes notées sur le vif, dans un carnet, lors de votre inventaire et l'on perd la qualité liée à la localisation précise.

Bonnes observations !

posté par Romain Riols
 
mardi 10 octobre 2017
Papillons de jour
Le FILET GARNI : synthèse de septembre 2017 (n°012)

Toutes les observations remarquables de papillons au cours du mois de septembre à découvrir ici !

posté par Romain Riols
 
mardi 10 octobre 2017
Oiseaux
Bilan Grand-duc 2017 pour le Puy-de-Dôme

Retrouvez le bilan du suivi du Grand-duc d'Europe en 2017 dans le Puy-de-Dôme en cliquant ici

posté par Pierre Tourret
 
lundi 9 octobre 2017
Oiseaux
Adieu beau pourpré

A peine découverte en 2016 (par J.P. Bijon), que la seule colonie de Hérons pourprés connue en Auvergne apparaissait rapidement fragilisée par la mise en assec de l'étang au cours de l'année 2017. Bon, une année d'assec, c'est normal dans la gestion d'un étang et puis ça peut être bénéfique à la biodiversité en favorisant le développement de la végétation et nous espérions un retour rapide des hérons en 2018. Et bien non, malgré les dires du propriétaire qu'il ne s'agissait que d'un curage du "trop de vase", la totalité de l'étang a été décapée, les digues reprofilées, la saulaie arbustive inondée abritant les nids de hérons pourprés, hérons cendrés, hérons garde-boeufs et aigrettes garzettes, entièrement raclée !

Le seul étang de cette petite constellation du sud de la Sologne bourbonnaise qui n'était pas un bac à poisson l'est devenu.

Adieu beau pourpré.

posté par Romain Riols
 
vendredi 6 octobre 2017
Oiseaux
Protocole de suivi du Grand-Duc dans le Puy-de-Dôme

Bonjour,

la saison de chant du Hibou Grand-Duc a repris : l'occasion de lire les préconisations du Groupe de recherche du Grand-Duc dans le Puy-de-Dôme pour prospecter et suivre l'espèce efficacement. A lire dans la rubrique "Enquêtes et suivis / Hibou Grand-Duc".

(Photo Bernard Mergnat)

posté par François Guelin
 
vendredi 6 octobre 2017
Oiseaux
LE COIN DES BRANCHES : synthèse de septembre 2017 (n° 178)

Mois assez calme avec seulement environ 19 000 données, pour 179 espèces, dont 26 non nicheuses. Beaucoup d’oiseaux migrateurs, mais les passages sont globalement discrets, surtout pour les passereaux, qui voyagent souvent de nuit. Par ailleurs beaucoup d’espèce arrivent en fin de séjour, le temps étant venu pour les derniers oiseaux de plusieurs espèces de s’éclipser !

Toujours très peu de canards, à part l’omniprésent colvert, mais c’est classique.

Très peu de limicoles aussi, alors que le passage est maximum !

Très peu d’espèces rares : un Bécasseau de Temminck, quelques Rolliers, un Pipit rousseline… Bref, un mois « calme », mais 2 records : le Merle à plastron et le Torcol !

 

Canard siffleur :

Un oiseau à l’écopole-63. C’est tout, mais toujours très rare pour ce mois.

 

Canard chipeau : 7 données,

Pour environ 12 individus. Surtout dans le Puy-de-Dôme. Oiseaux de la région ou premiers visiteurs ?

 

Sarcelle d’été : 5 données,

Environ 12 individus, dispersés. Fin probable d’un petit passage classique.

 

Nette rousse : 8 données,

Environ 20 individus. Surtout dans le Puy-de-Dôme, mais un oiseau en Haute-Loire.

 

Caille des blés :

Une tardive le 24 septembre à Olloix-63 (L. Bélenguier).

 

Grèbe à cou noir : 7 données,

5 individus au moins 2 semaines à Aulnat-63. Septembre est le pic de passage en automne.

 

Héron garde-bœufs : 21 données,

Beaux rassemblements : max. de 22 ind. en Haute-Loire et 235 en Allier.

 

Héron pourpré : 7 données,

Petite série. Les derniers seront visibles en octobre.

 

Cigogne noire : 26 données,

Oiseaux en migration : 83 notés. Max de 20 le 15 septembre au Brethon-03 (A. Trompat). Série moyenne. Les derniers en octobre.

 

Bondrée apivore : 25 données,

Très peu cette année : seulement  71 individus ! Max de 10 ensemble. Les dernières aussi en octobre.

 

Milan noir : 14 données,

Fin de la migration avec quelques oiseaux à la traine. Max de 11 le 26 septembre.

 

Milan royal : 434 données,

Notés un peu partout. C’est le début de la migration.

 

Vautour fauve : 18 données,

Cette présence en septembre est nouvelle : 85 oiseaux notés, mais 200 en 2016, pratiquement aucun avant. Max de 26 ensemble. En fait ils sont surtout dans le sud de la Haute-Loire.

 

Vautour moine : 5 données,

6 oiseaux pour ce mois après le record de 33 en 2016.

 

Busard cendré : 11 données,

Encore un le 28 septembre à Besse-63 (L Pont). Exeptionnel en octobre.

 

Aigle royal : 8 données,

Au moins 4 oiseaux, dans le sud de l’Auvergne.

 

Aigle botté : 9 données,

Dernier le 24 septembre (R. Riols). Très rare en octobre.

 

Balbuzard pêcheur : 67 données,

C’est le pic du passage. Belle série de données.

 

Faucon émerillon : 3 données,

Premier le 19 septembre en Haute-Loire.

 

Râle d’eau : 32 données,

Présence sur 11 sites. Série de données moyenne.

 

Marouette ponctuée :

Une le  septembre à l’écopole-63 (A. Crégu). C’est vraiment très peu !

 

Œdicnéme criard : 12 données,

Série de données moyenne. Max. de 25 le 23 septembre à la Ferté Hautive-03 (F. Guélin).

 

Petit Gravelot : 5 données,

Env. 20 oiseaux. Surtout en Allier. C’est peu ! Dernier le 19 septembre. Très rare en octobre.

 

Grand Gravelot : 13 données,

Environ 20 individus, sur 5 sites. C’est le pic du passage. Belle série.

 

Pluvier doré :

2 oiseaux à la Ferté-Hauterive-03 le 22 septembre (F. Guélin). Très rare en septembre.

 

Bécasseau minute : 8 données,

7 individus sur 3 sites. Passage très étalé en août-octobre.

 

Bécasseau de Temminck :

Un le 24 septembre à Aulnat-63 (R Riols). Espèce rare en Auvergne : 120 données dans Faune-Auvergne.

 

Bécasseau cocorli :

Un fin du mois à Aulnat. Vu surtout en septembre.

 

Bécasseau variable : 6 données,

Pour env. 3 individus. Le passage est très étalé. Petite série de données.

 

Combattant varié : 12 données,

Env. 12 individus. Série moyenne. Le passage est très étalé.

 

Chevalier sylvain : 4 données,

5 individus. Fin du passage.

 

Guifette noire : 11 données,

Env. 10 individus, sur 4 sites. Belle série. Petit passage en août-septembre.

 

Coucou gris : 7 données,

Dernier, tardif, le 27 septembre, Haute-Loire.

 

Petit-duc scops :

Dernier, tardif, le 3 septembre au Broc-63 (M. Bernard).

 

Hibou des marais :

Un en migration le 12 septembre sur les crêtes du Cantal.

 

Engoulevent d’Europe :

Encore 2, tardifs,  le 12 septembre, en forêt de Tronçais.

 

Martinet noir : 3 données,

Dernier, tardif, le 23 septembre à l’écopole-63 (A. Pouget).

 

Martinet à ventre blanc : 34 données,

Surtout en Haute-Loire, mais 1 à Vichy le 1 septembre (D. Brugière) et au moins 30 tout le mois à Cournon-63 (A. Pouget).

 

Guêpier d’Europe : 29 données,

Oiseaux en migration, très dispersés. Derniers le 23 septembre. Série de données moyenne pour ce mois.

 

Rollier d’Europe : 17 données,

Belle série, comme en 2016, mais sur 4 sites, donc peu d’oiseaux.

 

Huppe fasciée : 7 données,

Dernière, tardive, le 23 septembre, à Coltines-15 (B. Raynaud).

 

Torcol fourmilier : 15 données,

Dernier le 18 septembre à Talizat-15. Record de données pour ce mois.

 

Pipit rousseline :

Un le 24 septembre à Sériers-15 (P.J. Dubois).

 

Rossignol philomèle : 8 données,

Dernier le 15 septembre à Issoire-63 (G. Saulas).

 

Gorgebleue à miroir : 6 données,

Oiseaux en halte migratoire. Série de données moyenne.

 

Tarier des prés : 169 données,

Oiseaux très dispersés, donc beaucoup en halte migratoire. Nombre de données stable, alors que la pression d’observation augmente.

 

Traquet motteux : 172 données,

Même commentaire !

 

Monticole de roche : 8 données,

Dernier le 24 septembre dans les Monts Dore.

 

Merle à plastron : 37 données,

Toujours en altitude. Série record de données : 5 habituellement, un passage net étant noté en octobre. Max. de 25 le 22 septembre dans les Monts Dore.

 

Cisticole des joncs :

Un oiseau fin septembre dans le Cantal. C’est tout !

 

Phragmite des joncs : 12 données,

7 oiseaux pour 4 sites. Ce n’est pas mal ; fin du passage.

 

Hypolaïs polyglotte :

Une, tardive, le 12 septembre à Aulnat-63 (A. Crégu).

 

Fauvette des jardins : 8 données,

Dernières, tardives, le 25 septembre en Haute-Loire.

 

Rémiz penduline :

2 le 30 septembre à Aulnat. C’est tout ! Début du passage.

 

Loriot d’Europe : 5 données,

Dernier le 21 septembre dans l’Allier. Très tardifs.

 

Pie-grièche écorcheur : 55 données,

Dernières le 23 septembre. Belle série, mais dans la moyenne.

 

Cassenoix moucheté : 25 données,

Très belle série. Tous dans le sud de la Haute-Loire.

 

Moineau soulcie : 4 données,

C’est peu ! Quelques isolés.

 

Venturon montagnard: 4 données,

Tous aux Estables-43. C’est plutôt peu.

 

Tarin des aulnes : 6 données,

Tout début de la présence hivernale.

 

Bruant ortolan :

Un seul vu ce mois, le 3 septembre. C’est peu !

 

Le 5 octobre 2017

J.P. Dulphy

posté par Pierre Tourret
 
mercredi 4 octobre 2017
Oiseaux
Traitements bromadiolone, c'est la saison

En plein passage des milans, c'est déjà 12 communes qui ont un avis de traitement à la bromadiolone en Auvergne : carte ici. Si l'avis de traitement ne veux pas dire qu'ils ont lieu en masse, nous vous invitons si vous passez sur ces communes lors de vos sorties à rechercher les rapaces. En cas de présence de milans en chasse, il est important de rechercher les dortoirs.

Merci à tou(te)s !

posté par Romain Riols
 
lundi 2 octobre 2017
“HAUT-GEVAUDAN, sa vraie nature"

Le nouvel ouvrage de l'ALEPE “HAUT-GEVAUDAN, sa vraie nature” est prêt à être imprimé !

Mais cette étape ne pourra être franchie sans le soutien et la participation de tous !
Nous vous invitons à répondre à notre appel à souscription avant le 7 novembre 2017,
à le diffuser LARGEMENT autour de vous (famille, amis, réseaux divers, enseignants, presse, animateurs, élus...).

Cet ouvrage, porté par le pôle édition de l’ALEPE (Association Lozérienne pour l’Étude et la Protection de l’Environnement), représente une première pour un territoire peu ou mal connu. En 280 pages, richement illustré (400 photos et 40 schémas explicatifs), il aborde toutes les dimensions des paysages, leur origine, les habitats naturels et anthropiques ainsi que leurs richesses biologiques. 
Il rappelle aussi que les éléments du patrimoine naturel sont des atouts pour le développement local et que leur protection reste un enjeu patrimonial fort. L’ouvrage représente aussi un outil pédagogique au service des enseignants et animateurs qui trouveront là, un outil riche abordant toutes les notions nécessaires à la construction des paysages (géologie, pédologie, hydrologie, climatologie, écologie biodiversité, et l’histoire naturelle pour les espèces caractéristiques et patrimoniales).

Cet ouvrage de valorisation du territoire du Gévaudan (Margeride et  Aubrac) n’a reçu aucune subvention.

Votre souscription est un soutien important pour consolider  notre attachement à la protection de l'environnement.
Merci de me contacter par mail : michel.quiot@gmail.com pour tout renseignement complémentaire sur ce projet.

MERCI A TOUS pour votre engagement à nos côtés pour faire de ce projet une réussite !
L'équipe de l'ALEPE

posté par Romain Riols
 
samedi 16 septembre 2017
Reptiles
Congrès SHF 2017 : PROGRAMME + BULLETIN D'INSCRIPTION

Bonjour à tous,

Voici le tant attendu programme détaillé du 45ème congrès de la Société Herpétologique de France qui se déroulera du 05 au 07 octobre 2017 à Saint-Flour, dans le Cantal. A toutes fins utiles, vous trouverez également le bulletin d'inscription ci-joint.

Au plaisir de vous y rencontrer !

L'Observatoire des Reptiles d'Auvergne.

posté par François Guelin
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 486

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Auvergne – contact : faune-auvergne(arrobase)orange.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017